Le fer à cheval, souvent en fer ou en acier et en forme de U, est considéré comme un porte-bonheur depuis des siècles ! On pense qu'il porte chance à la personne qui le possède ou l'accroche au mur… Et vous, qu’en pensez-vous ? En vous occupant de vos chevaux, vous êtes-vous déjà posé la question ? Apprenez-en plus avec notre article dédié à cette thématique très intéressante !

Le fer à cheval, un apport de chance !

Apparu sous sa forme actuelle dans les pays du Bassin méditerranéen autour du Ve siècle, le fer à cheval est devenu un porte-bonheur très populaire. Trouver ou détenir un fer à cheval permettrait d’enclencher une rentrée d’argent tout en éloignant les soucis de son foyer. C’est par ses nombreuses légendes que le fer à cheval détient sa réputation de porte-bonheur !

Considéré comme un objet rare, le fer à cheval trouvé fut directement associé à la chance. Il se dit que plus le fer à cheval avait de clous, plus la chance était grande. Mais ceux qui considèrent que le 7 est un nombre porte-bonheur vous diront que c’est 7 clous qui vous apporteront toute la chance dont vous avez besoin !

La forme du fer à cheval, qui ressemble souvent à un croissant de lune, lui confère aussi ses vertus de chance ! En effet, le croissant de lune fut longtemps considéré comme un symbole de fécondité.

Pourquoi avoir un fer à cheval apporterait une rentrée d’argent ?

Selon la légende romaine, l’empereur Néron aurait décidé de forger à ses chevaux des fers en or pour montrer l’étendu de sa richesse à son peuple.

A l’époque, vous vous doutez que les techniques de pose des fers n’étaient pas au top ! A cause de ça, il pouvait y avoir des fers à cheval qui trainaient et se perdaient dans la nature. La légende raconte qu’un pauvre paysan passant par-là aurait trouvé ce fer en or. Il aurait revendu le fer à un cheval à tel prix qui lui aurait permis de vivre sereinement jusqu’à la fin de ses jours. Trouver ce fer à cheval à la valeur inestimable procurerait un bien-être éternel.

Au début du Moyen Âge, les fers à cheval firent leur apparition afin de protéger les sabots des cheveux contre l’usure, l’utilisation classique qu’on en fait aujourd’hui. Ces fers à cheval, comme son nom l’indique, étaient fabriqués en fer. Le fer étant un métal de valeur, quand le fer fut usagé, il était donné au maréchal-ferrant en échange de monnaie. Ainsi, trouver un fer à cheval était synonyme de rentrée d’argent !

Pourquoi accrocher un fer à cheval chez soi ?

Si on pense que le fer à cheval porte bonheur, pourquoi l’accrocher chez soi ?

Cette façon de procéder vient de Dunstan, archevêque de Cantorbéry (908-988). Selon la légende, cet ancien maréchal ferrant, avant de devenir archevêque, reçut la visite de Satan en personne qui lui demanda de lui fixer des fers à cheval à ses pieds fourchus comme ceux d’un bouc. Mais Dunstan était un homme malin, il accepta l’offre de Satan en lui expliquant qu’il devait être attaché au mur tout comme un cheval à qui on ferrait les sabots. Satan accepte, mais la pose des fers fut si douloureuse que celui-ci demanda grâce. L’évêque Dunstan le libéra dès qu’il eu le serment engageant Satan à ne pas pénétrer dans les foyers où la porte serait surmontée d’un fer à cheval.

Depuis ce jour, les chrétiens placèrent sur leurs portes un fer à cheval fixé les branches vers le haut pour éviter que la chance glisse et ne s’échappe. A l’inverse, des personnes pensent qu’il faut tourner le fer à cheval vers le bas pour laisser « couler » la chance sur chaque personne qui passe sous la porte. Accrocher un fer à cheval servait donc à éloigner les mauvais esprits (démons, sorcières, fantômes) de la maison ! Les sorcières et démons au Moyen-Age en avait, selon ce qu’on dit, une « peur bleue ».
Selon les époques et les régions, le fer-à-cheval pouvait être placé sur une cheminée, un arbre ou une palissade.

La légende du fer à cheval continue à traverser le temps ! 

Il est clair qu'aujourd'hui il est presque impossible de trouver un fer à cheval perdu au milieu de sa route ! Et pourtant, cet objet fait toujours office de porte-bonheur de nos jours ! Des bijoux et objets de décoration mettent en valeur le fer à cheval, un porte-bonheur de la même lignée que le trèfle à quatre feuilles.


Si vous avez aimé notre article, vous aimerez celui sur le bien-être du cheval

Découvrez sur Ooba Ooba tout ce dont vous avez besoin pour prendre soin de vos chevaux :